Qui sommes-nous ?

Créée lors des Assises de l’Humanité en mai 2001 pour permettre aux lecteurs de garantir son indépendance, la Société des lectrices et lecteurs de l’Humanité (S2LH) rassemble des milliers de lecteurs militants et témoigne d’un riche bilan d’activité.

Son histoire s'inscrit dans la continuité de la relation entre l’Humanité et ses lecteurs  contribuant au temps de Jean Jaurès à sauver par deux fois le journal ; empêchant, à l’appel de Marcel Cachin, son étranglement en 1929, avec la création des Comité de défense de l’Humanité (CDH) ; diffusant ses numéros clandestins au péril de leur vie sous l’Occupation, jusqu’à la reparution de l’Humanité lors de l’Insurrection nationale ; vendant courageusement ses nu-méros tant de fois censurés lors des guerres d’Indochine et d’Algérie ; participant à sa survie financière par l’importance des dons et des prêts généreusement envoyés à l'été 2015.

Aujourd’hui, par les collectes d’adresses, de dons transformés en parrainages ou de la prise en charge financière partielle d’abonnements au quotidien ou au magazine l’Humanité Dimanche, la S2LH œuvre à mettre le journal dans un maximum de mains – jeunes, animateurs de luttes... 

La S2LH participe et organise des rencontres débats (Huma-café), diffuse le journal, ses hors-séries et ses numéros spéciaux lors d’initiatives publiques, de manifestations. Aidant à structurer les lecteurs en comités locaux, la S2LH assure une présence du journal, permet à chaque lecteur de participer à la bataille idéologique en mettant l’Humanité, l’Humanité Dimanche, l’Humanité.fr dans un maximum de foyers, pour un rayonnement le plus large possible des combats émancipateurs.

La Société des lectrices et lecteurs de l'Humanité est un relais efficace
permettant d’élargir sa diffusion en le faisant connaître au plus grand nombre : citoyens, associations, acteurs de luttes...