Rejoignez-nous

Pas d’Huma sans le soutien actif
de ses lectrices et lecteurs

Depuis que Jean Jaurès fonda, en avril 1904, le quotidien l’Humanité, celui-ci n’a pu vivre, se développer, surmonter les répressions, les censures, les tentatives d’étranglement par l’argent,  qu’avec l’actif soutien de ses lecteurs. Création des Comités de défense de l’Humanité en 1929, confection et diffusion du journal pendant l’Occupation, au péril de leur vie, diffusion en dépit des saisies et des matraquages pendant les guerres de décolonisation, à chaque moment de l’histoire nationale, les lecteurs se sont engagés pour que vive et rayonne l’Humanité.
Vous pouvez également nous rejoindre sur la page Facebook @LECTEURSHUMANITE

En mai 2001, surmontant une fois encore un moment de très graves difficultés, le journal organisait Les assises de L’Humanité, à Paris au Cirque d’hiver. Dans ce nouvel élan donné, de nouvelles structures se mettaient en place, destinées à assurer l’existence du jounal et à garantir son indépendance. La Société des Lectrices et Lecteurs était née, détentrice d’une partie des parts sociales de la SNJH, avec pour objectif de mobiliser les lecteurs pour son développement sous toute ses formes.

Aujourd’hui, ses axes de travail se déclinent ainsi :

  • Soutien financier en relayant les campagnes de dons et de prêts.
  • Initiatives de découvertes pour gagner un nouveau lectorat, notamment parmi les jeunes et les animateurs des luttes sociales, politiques et environnementales qui ont un besoin immense de décryptage de l’actualité et de soutien médiatique.
    C’est au financement ces opérations de parrainage et de découverte que sert la cotisation annuelle des adhérents.
  • Présence du journal dans les manifestations, les fêtes, les congrès et autres évènements.
  • Relais, expression de l’opinion des lecteurs.

Afin de poursuivre ces objectifs, nous encourageons la constitution de comités de lecteurs en région, avec deux orientations :

  • Prendre toute initiative pour augmenter le nombre de lecteurs, pour faire découvrir ses contenus.
  • Organiser réunions et débats avec la participation des journalistes des trois rédactions sur les grands thèmes de l’actualité, contribuannt au débat d’idées, ainsi qu’à valoriser les contenus du journal.